LE CARNAVAL à Anderlues !
Informations pro + !
Surgelation avec F.T
Recettes & photos
Recettes extra
L'hygiene en boul. !
Trucs et astuces !
Les gaufres & Liens!
Histoires en boul. !
Levures & Pains 2014
LEVAINS & AMELIOR !
Accs ALGIST Brugg !
Etre Gille ???
Galerie de photos
Album de photos
Livre d'or & Message
Contactez moi sur ..
JevendouJerecherche
Blagues & Devinettes

Les informations pour le 88ème carnaval à: MANAGE 2014 !. ******************************************

DIMANCHE! Informations: +/- 11h00 ! Rondeau matinal. +/- 17h00 ! Départ du cortège avec vers 18h30 LE SHOW FINAL

LUNDI: le feu d'artifice et le rondeau final vers 22h30 !

MARDI: Brulage des bosses à partir de 22h30 ! __________________________________________

LE CARNAVAL:

Diverses coutumes et traditions en Wallonie ! Avec le mois de février, les festivités carnavalesques ont pointé comme chaque année, le bout de leur nez. Un peu partout en Wallonie des Gilles, géants, personnages déguisés arrosés d’une pluie de confettis et de serpentins, entourés de gens joyeux, d’enfants éblouis, de villes et de villages transformés par le bonheurs, les rires, les cris de joie et les couleurs qu’offre le carnaval. Chaque région de Belgique a ses propres traditions carnavalesques, ses propres « célébrités » locales. A Eupen, la première séance officielle de préparation du carnaval se déroule le onze du onzième mois à onze heures et onze minutes mais, ce carnaval haut en couleur bat toutefois sont plein chaque année au mois de février. Autre carnaval, celui de Fosses la Ville où le chinel, joyeux bossu raquain, est le roi du « laetare », période un mois après le carnaval de Binche. Ainsi, qui ne connaît pas les fameux Gilles de Binche et environs, de Morlanwelz et d’Anderlues où je participe personnellement depuis plusieurs années et d’où, vous avez pu déguster les fameuses oranges au vin pour ces périodes de carnaval. Dans d’autres périodes de mars vous pouvez rencontrer les Gilles de La Louvière (période de la « Laetare »), de Manage (périodes du week-end de Pâques etc. …

Qu’est ce qu’un gille ? Le gille est un personnage déguisé avec un costume haut en couleur (Voir photo), le ventre et le dos ont la formes de bosses et sont bourrées de paille, il chausse des sabots et lance des oranges sous une musique d’ambiance carnavalesque unique du gille. Les gilles de Binche sont divisés en « 10 sociétés » et 3 autres sociétés dites de fantaisie réservées aux enfants. A Binche, le gille ne revêtit son costume que le mardi gras uniquement par rapport à ailleurs où il le porte deux ou trois jours suivant les endroits. Le carnaval de Binche a été reconnu le 07 novembre 2003 comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Informations sur le costume de gille: (Voir la photo ici plus haut !)

1) - LION: Motifs représentant les lions couronnés de la Belgique et les lions non couronné, ceux du blason du hainaut.

2) - RUBAN: Pour la confection des manchettes et des jambières, il faut plisser de 150 à 200 mètres de ruban.

3) - COLLERETTE: Synomime de "Pélerine", elle est réalisée avec du ruban plissé et ornée de franche dorée ou de dentelle ensuite elle se noue autour du cou et au dessus du costume.

4) - MOUCHOIR DE COU: Appelé aussi "Bridon", mouchoir de coton blanc passant en dessous du cou et lié au dessus de la tête et par dessus la barette, la maintenant ainsi en place et facilitant le port du chapeau.

5) - BARETTE: Bonnet de coton blanc couvant les cheveux.

6) - Grelot: Synonime de "Garlot" attaché sur la poitrine avec une boucle en cuir. Il n'apparaît que vers 1880 et au fil du temps se généralise. Il fut inspiré par l'harnachement du cheval.

7) - NOEUD: Finition du dessus du costume et de même matière que la collerette.

8) - ETOILES: 120 étoiles aux 3 couleurs du drapeau Belge.

9) - JAMBIERES: Composée de plusieurs mètres de rubans plissés, au bas du pantalon.

10) - MANCHETTES: Composées de plusieurs mètres de rubans plissés, au bas des bras.

11) SABOTS: Ils sont en peulpier pour la solidité ou en saule pour la légereté. On vient y accrocher les "renons".

12) - RENONS: Rosaces constituées de voiles et de rubans plissés. Le motif du milieu peut varier en fonction du "Louageur "

13) - CHAUSSONS: Impérativement de couleur blanche et servant de couche protectrice et intermédiaire entre le sabot et le pied. En laine ou en coton et sans couture pour ne pas blesser le pied.

14) - BRIDE: Lanière de cuir rectangulaire et dentelée permettant le maintien du sabot.

15) - PANIER: En osier tressé pour porter les oranges que le gille va offrir.

16) - TALONNETTE: Cuire en demi-cercle pour le maintien du sabot.

17) - APERTINTAILLE: Ceinture composée de laine rouge et jaune cousue sur la toile de jute, elle porte les clochettes au nombre de 7 à 13.

18) - CHAPEAU: Pesant entre 3 et 4 kg, il est composé de 8 à 14 grandes plumes (1,50m) confectionnées à l'aide de 240 à 290 petites (0,50m). Le panache est obtenu par un frisage manuel à l'aide d'un petit couteau.

19) - RAMON: Jadis, le gille avait un balai de rue qu'il lancait à la tête de celui qui n'avait pas de masque ou de déguisement au carnaval. Son valet se chargeait de le récupérer en faisant une pirouette devant la victime. Le balais fut réduit en ramon (25 cm) constitué de baguettes de saule séchées et assemblées par 3 liens en rotin.

20) - MASQUE: Toile recouverte de cire, avec des lunettes vertes et des moustaches et barbiches à la mode de Napoléon III.

LE LOUAGEUR: Métier typique de la région du Centre. Spécialiste de la confection et location du costume et chapeau de gilles. Un costume se loue et ne s'achète pas !.

Dates de carnaval 2014 :

A Binche : 2014 !

A Anderlues : 2014 !

Le Samedi : soumonce en batterie  -  RV au local à 15h.30.

Le Dimanche : soumonce en musique  -  RV au local à 14h.00  (ramassage à partir de 12h.00).

Avis aux amateurs : Une sortie à la viole est organisée dès 9h.30 avec départ de la maison du président, rue de Chèvremont, 20. Un dîner est prévu au local. Les inscriptions se feront à la 1ère soumonce .

Samedi : soumonce en batterie – RV au local à 15h.30.

Carnaval : les dimanche, lundi et mardi 2014.

Fontaine l'évèque: 2014 !

La Louvière: 2014 !

Manage: 2014 !

__________________________________________

Yèsse djîle (En Wallon) Etre gille (En Français) ! Yèsse djîle, c'est foûrt maléjile à spliqui Etre gille, c'est difficile à expliquer c'est n'sakè qu'on rsint in li-min.me, C'est quelque chose que l'ont ressent en sois même, què pou comprinde i faut l'viki, que pour comprendre il faut le vivre, c'est come ène bèle coumére qu'on-inme. c'est comme une belle fille qu'on aime. Yèsse djile, c'est vir s'alumer su s'visâdje, être gille, c'est voir la lumière sur son visage, quand on d-in pale à l'ocâsion, quand on en parle à l'occasion, in solêy vûdant des nuwâdjes qui un soleil sortant des nuages qui fé rmonter s'vwas d'in ton. fait monter sa voix d'un ton. Yèsse djile, c'est d'in tatler tout l'long d'l'anéye Etre gille, c'est dans parler tout le long de l'année come souvni ou bî' bon à vni, comme souvenir ou bien a venir in buvant n'pinte après s'djournéye en buvant une bière après sa journée ou bi' in vacances, long dé d'ci. ou bien en vacance, loin d'ici. Yèsse djile, c'est co fé s'pas à tous les fièsses Etre gille c'est d'encore faire ses pas à toutes les fêtes mariâdje, ducace ou rabindlâdje mariages, kermesses ou rassemblement de copains djouwer du tamboûr dèssu n'drèsse, jouer du tambour par dessus tout yè fé mète tout l'monde à dalâdje. et faire mettre tous le monde en joie Yèsse djile, c'esst-in mwas avant les soumonces, Etre gille s'est un mois avant les soumonces, aprèster chabots yè sauro, aprêter sabots et son sarau, dèvni co pus souyant qu'ène ronce, devenir encore plus emmerdant qu'une épine conté tous les maus, s'sougni d'asto. compter tous les maux, se soigner à temps. Yèsse djile, c'est fèrtèyi pindant des smènes, Etre gille, c'est trembler pendant des semaines, sakentès nûtes sans pus dormi énormément de nuit sans plus dormir in parler tous les djoûs à scrène, en parler tous les jours à sa femme quand l'sint l'carnèval vèni. quand elle sent le carnaval arriver. Yèsse djile, c'est yèsse eûreûs quand tout l'famîye Etre gille, c'est d'être heureux quand toute la famille èsst-alintoûr pou l'abiyi, ce trouve à l'entoure pour l'abiller nèrveûs, ln ratindant l'batrye, nerveux, en entendant la batterie, ni' dmorer n'sègonde sans boudji. ne plus rester une seconde sans bouger Yèsse djile, c'esst-intinde ariver 1'tamboûr, Etre gille, c'est d'entendre arriver le tambourg, les larmes as-is d'sè rvir inchène, les larmes de contentement de se revoir ensemble, èl clarinète qui djûwe à s'toûr, la clarinette qui joue à son tour, èl promiée coupe pou prinde inchène. la première coupe pour boire ensemble. Yèsse djile, c'est fé s'promi' pas dsu l'kèmin Etre gille, c'est faire son premier pas sur la route comprinde què c'èsst-In bia moumint, comprendre que c'est un beau moment, l'rabindlâdje du dimince matin, le ramassage du dimanche matin, yè l'batriye qui mèt l'binde in train. et la batterie qui met la bande en forme. Yèsse djîle, c'est s'amûser pindant trwàs djoûs, Etre gille, c'est s'amuser pendant trois jours, avoû du plési pou des ri's, avoir du plaisir pour rien, l'praute qu'on conte in buvant èn coûp, une histoire que l'on raconte en buvant un coup, yun l'aute ès fé inmarvoyi. un l'autre se faire avoir des misères. Yèsse djîle, c'est brûler les bosses èl mardi, Etre gille, c'est bruler ses bosses le mardi, brére èyè rire come des-èfants, pleurer et rire comme des enfants, fé rpassâdje dusqu'au mércrèdi, faire le repassage jusqu'au mercredi èn' pus min.me savoû qu'on est scrand. en ne sachant même plus que l'on est fatigué. Yèsse djile, c'est squiter in s'promètant bî, Etre gille, c'est ce quitter en se promettant bien, min-me si on n'sè rvwat pus avant, même si l'on ne se revois plus avant, dé sè rtrouver l'anéye qui vî-t, de se retrouver l'année suivante, èyè qu'çà seûsse l'ainsi tous les ans. et que cela soit comme cela toutes les années. Yèsse djile, c'èsst-au pus ràde mète à l'cagnote, Etre gille, c'est au plus vite mettre à la cagnotte, pou s'inte pus seûr dé rcouminchi, pour être plus certain de recommencer, il-a toudi s'coeûr qui clicote, il a toujours son coeur qui tremble, à l'idéye què ça sroût l'dèrni'. à l'idée que cela pourrait être le dernier. Yèsse djile, c'est les-amitiès qu'on s'a fét, Etre gille, c'est les amitiés que l'on c'est fait, Yè les bias souvnis qui d-in dmeûre, et le beaux souvenirs qui en reste radjon-ni, ri qu'a y pinser, rajeunir, rien qu'a y penser, savoû çou qu'ça done dè boneûr. savoir ce que sa donne du bonheur. Yèsse djile, c'est tout ça èyè n'masse d'afêres, Etre gille, c'est tous cela et d'autres choses, i faut l'viki pou l'comprinde, avant tout, il faut le vivre pour le comprendre, avant tout, c'est yèsse bon compére, c'est d'être bon amis, èyè fé partiye d'ène bone binde. et faire partie d'une bonne bande.

_______________________________

Informations diverses sur le Gille, le vrai ! http://www.carnavaldebinche.be/page.phtml?rub=contenu&div=8&id=34 ________________________________________

Notre fierté, c'est d'être GILLE, Notre devise, c'est d'être ton ami et le rester !



Powered by CenterALL & Hosted by SarrCom.com